Mois de la nutrition: découvrez le potentiel des aliments

 
 C.C. Pixabay

C.C. Pixabay

 
 

Mars est le mois de la nutrition et chaque année Diététistes du Canada choisit un thème à aborder. Cette année, découvrons le pouvoir des aliments! Que ce soit pour nourrir votre corps, prévenir des maladies chroniques, guérir certains maux, nous rassembler ou découvrir de nouvelles sensations, les aliments ont un pouvoir infini! Je désire profiter de l’occasion pour discuter de l’impact des collations avant l’entraînement et quelques astuces pour mieux les intégrer à votre routine. Pour vous soutenir entre les repas ou améliorer vos performances sportives, vous trouverez d’excellentes options de collations nutritives!

 C.C. Med Coolman

C.C. Med Coolman

Pour une collation équilibrée qui vous rassasiera entre les repas, choisissez une option riche en fibres et en protéines, adaptée à votre appétit. De bons choix pourraient être : des pois chiches rôtis, des branches de céleri ou des tranches de pomme avec le beurre de noix de votre choix, un yogourt grec avec un fruit, des edamames légèrement assaisonnés, des craquelins de grains entiers accompagnés d’un morceau de fromage... Que vous soyez plutôt du type sucré ou salé, il y en a pour tous les goûts.

Pour une collation prise avant l’entraînement, il est possible que vous ayez quelques ajustements à effectuer selon votre tolérance et le temps restant avant l’effort. Les fibres, les protéines et les lipides (les gras) ralentissent la digestion et pourraient vous causer des inconforts. Plus votre entraînement approche, plus il pourrait être à votre avantage de diminuer vos apports.

Pour un maximum d’énergie, miser sur une bonne source de glucides : un fruit frais en compote ou séché, des céréales à déjeuner (faites attention aux fibres), un smoothie à base de fruits et d’une boisson faible en gras, etc. Fait intéressant : les liquides se digèrent plus rapidement que les solides. Donc si votre entraînement est imminent et que votre digestion lente nuit à vos performances, boire votre énergie (sous forme de smoothie par exemple, plutôt que de suppléments protéinés) pourrait vous donner un petit coup de main!

Voici quelques astuces pour vous permettre de les ajouter dans votre routine chargée sans trop de difficulté!

Planifiez. Révisez votre horaire et évaluez quand il serait utile d’ajouter une collation. Vous avez un entraînement de prévu à l’heure du souper? Prévoyez une collation pour ne pas terminer votre effort complètement affamé. Ayez toujours quelques collations nutritives non-périssables sous la main : dans un tiroir de votre bureau, dans votre sac d’entraînement, dans votre véhicule, etc.

Pensez à la taille des portions. Une collation ne devrait pas être un repas. Plutôt que de vous servir directement dans le sac, diviser vos portions à l’avance dans vos contenants pourrait vous aider à mieux respecter votre faim.

Évaluez votre tolérance. Chaque personne est unique. Pour certains de mes clients, un bol de flocons de son avant leur entraînement n’aura aucun impact, alors que pour d’autres ce sera une catastrophe. Faites des expériences durant vos périodes d’entraînement plutôt qu’en compétition. Pour celles-ci, optez pour vos options testées et approuvées.

 
 

Vous avez d’autres questions sur la nutrition et l’entraînement? N’hésitez pas à contacter la diététiste Provigo de votre région! Elle pourra vous donner des conseils personnalisés à vos besoins.


 
Photo_Louise-AudreyJoly_Rond.png

Louise-Audrey Joly

louise-audrey.joly@provigo.ca

Nutritionniste

 

 
 

UNE PRÉSENTATION DE:

Logo_Provigo_Le_Marché.jpg